Point Dume / Dan Fante

Image titre

« J’ai moi aussi, certaines compétences. Qui m’ont sauvé la vie, avant de la bousiller définitivement. Elles ont également ruiné un mariage et provoqué ma mise sous surveillance, risque de suicide oblige. Depuis mon départ de New York, j’espérais que ces compétences appartenaient au passé. »

En guise de passé, JD Fiorella n’est pas à plaindre. Détective privé à New York, il a quitté la Grosse Pomme après un fiasco retentissant lors d’une affaire sordide de prostitution enfantine pour revenir à Los Angeles, sa ville natale. Dans la cité des anges, il a monté une entreprise de location de voitures de luxe avec chauffeurs mais son alcoolisme latent a fait capoté cette nouvelle carrière. Ainsi, il passe ses journées entre les réunions des alcooliques anonymes et la maison de sa mère où il tente de juguler des maux de tête insupportables. Mais tout s’emballe le jour où sa maman lui demande de quitter la demeure familiale. Obligé de trouver un travail, JD devient alors vendeur de voitures chez le concessionnaire où travaille son ami Woody. Entre un boss complètement cinglé, des collègues aux abois et une situation financière précaire, il n’est pas au mieux. Et son existence va encore s’enfoncer un peu plus dans les limbes de la folie lorsqu’il retrouvera Woody assassiné dans son lit. Les vieux démons new yorkais de JD remontent alors à la surface et il se lance sur les traces du meurtrier de son ami avec une seule idée en tête, se venger.

« A l’affût d’un endroit où planquer le flingue, la bite de Woody, le kit de teinture, l’échantillon de vomi et la chaussette, j’ai ouvert le coffre de ma Corolla de démo et remarqué un épais sac en papier marron que j’avais oublié de remonter dans mon nouvel appart. ».

Pris dans un engrenage qui le dépasse légèrement, JD Fiorella va devoir se confronter à l’un des pires criminel de l’histoire de Los Angeles. Mais pour parvenir à ses fins, il devra également affronter à ses propres démons qui le rongent de l’intérieur. Dan Fante n’épargne pas grand chose à ses personnages dans ce polar haletant et trash à souhait. D’une noirceur sans nom, certaines scènes vous coupent le souffle autant qu’elles vous retournent le ventre de par leur violence ou leur cruauté. Mais chez Fante, l’humour n’est jamais bien loin et son sens de la répartie ou son cynisme lui permettent de rester « léger » en toute situation.

Parfaitement maitrisé de la première à la dernière ligne, Point Dume est une réussite qui remise les enquêtes gentillettes dont est saturé le marché au rayon des livres à l’eau de rose.

CouvDan Fante
Point Dume
Seuil, 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé ce livre, vous pourriez aimer:

  Couv Couverture

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *