Conte de putes / Laura Gustafsson

Image titre

« La prostitution est pour les femmes le travail le plus indiqué et le meilleur qui soit, et son exercice est à encourager. Cependant, il importe qu’un autre que la prostituée, de préférence un homme, récolte les gains proprement dits, car trop d’argent rend la femme inutilement indépendante. ».

Conte de putes n’est pas un livre drôle. Malgré l’apparente légèreté qui se terre derrière les frasques absurdes d’une Aphrodite superficiel et pimbêche, malgré le ton de l’écriture volontairement enjoué et malgré quelques passages, il est vrai, hilarants, Conte de putes reste un ouvrage sordide, un cri de rage contre une phallocratie crasse qui n’a pas évoluer depuis l’Antiquité et qui se perpétue depuis sans scrupule aucun.

L’histoire est celle d’Aphrodite qui voit Adonis, son bel amant assassiné par Arès. Inconsolable, elle décide donc d’aller le rechercher aux Enfers mais s’embrouille dans les aiguillages de l’aéroport et se retrouve à Helsinki. Peu accoutumée aux usages dans cette ville, elle fera de nombreux allers-retours en prison et deviendra une star de la presse people grâce ou à cause de ses tenues pour le moins dénudées. Finalement, elle fera la connaissance de Milla et Kalla, toutes deux prostituées, avec qui elle décidera de se venger du sort que les hommes leur infligent. Et de la terreur qu’ils font régner.

Roman halluciné, bordélique à souhait, qui se fout complètement d’apparaitre « vraisemblable », Conte de putes n’en reste pas moins un joyeux coup de pied au cul des bien-pensants de la lute féministe et un livre à l’énergie folle. Il relate dans tout ce charabia mythologique et punk une vision des femmes qui se mettent debout, s’assument et prennent leur destin en main, non sans avoir morflé avant. Et qui pour finir avance dans la vie sans peur. C’est sans doute là leur plus belle victoire.

« Un jour en ville ou dans mon propre lit, ça revient au même, je n’ai plus eu peur. ».

couvConte de putes
Laura Gustafsson
Grasset, 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé ce livre, vous pourriez aimer:

Artères souterraines de Warren Ellis
#1

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *