Y / Marjorie Celona

Image titre

« Prends très au sérieux les choses secrètes, douces et vulnérables de la vie, […] si tu veux rester fidèle à toi-même ».

Pour Shannon, les choses secrètes et vulnérables de la vie sont nombreuses. Pour les douces, elle devra traverser bien des remous avant de les toucher du doigt. Abandonnée par sa mère le matin de sa naissance, elle est recueillie avec pour seul bagage un sweatshirt gris et un couteau suisse. Maigre paquetage pour affronter la suite d’une existence mal engagée. Commence alors la ronde des familles d’accueil et les désenchantements progressifs qui l’accompagne, les maltraitances et les peu de joie. Ces cinq premières années chaotiques viendront s’échouer sur la bienveillance et l’amour de Miranda qui l’adoptera. Elle lui fera découvrir et profiter  de la douceur d’un foyer et d’une famille qu’elles constitueront avec Lydia-Rose, l’autre fille de Miranda. Mais rien n’est réglé pour autant. La vie n’est pas si simple et les questions demeurent. Plus Shannon grandit, plus son besoin de réponses devient pesant. Commence alors une quête identitaire qui la mènera sur les traces de sa mère dont l’histoire nous est contée en parallèle. Le récit tragique de cet abandon fait donc écho au destin tragique, lui aussi, de Yula, jeune fille devenue mère trop tôt et dont les choix ne furent sans doute pas les plus judicieux.  « Elle pourrait m’emmener à l’hôpital. Elle pourrait aller en prison. Chaque option parait bancale, pourtant. Chaque option parait mauvaise. ». Dans ces galaxies d’existences fracassées contre la cruauté du réel, l’espoir, la gentillesse et l’amour côtoient l’équilibre précaire de la vie et la rende supportable. Les grands espaces de l’île de Vancouver qui campent des décors magnifiquement décrits, deviennent des territoires à fictions sans fin, « en lisière de la réalité ».

Marjorie Celona écrit des vies bouleversantes qui malheureusement demeurent ordinaires. Ses mots sont choisis avec pudeur et bienveillance mais ne cachent rien de la rudesse des destinées qui traversent ses pages. Elle se permet une nouvelle forme de narration, une focalisation interne omnisciente, qui fait magnifiquement écho à l’existence de Shannon. Si cette manière de raconter peut au départ décontenancer, elle se révèle au fil des pages une belle trouvaille qui pourrait s’appliquer dans l’ensemble des romans où des enfants ont du grandir trop vite. Car au final, s’est bien de grandir dont il s’agit. Les réponses n’importent que peu mais la démarche, elle, se révèle déterminante.

 9782070138609,0-1900639Marjorie Celona
Y
Gallimard 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *