Angel Baby / Richard Lange

Image titre

« Là résidait son véritable pouvoir, dans cette capacité à le blesser. Elle connaissait toutes ses peurs, toutes ses faiblesses et la manière de les retourner contre lui. C’est pour cette raison qu’il l’a épousée, il le comprend à présent, sa vraie motivation était de garder sa pire ennemie à ses côtés. ».

El Principe, narcotrafiquant qui règne en maitre sur Tijuana, a épousé Luz pour de mauvaises raisons. Principalement parce qu’elle est d’une beauté à couper le souffle et qu’elle représente une belle prise de guerre lorsqu’elle s’affiche à son bras. Mais il était loin de se douter des failles qui brisent au quotidien l’existence de la jeune fille. Luz est la mère d’une jeune fille qui vit à Los Angeles chez sa tante et qu’elle rêve de retrouver pour fêter en sa compagnie ses trois ans. Mais pour se faire il lui faudra d’abord quitter sa cage dorée mexicaine et prendre tous les risques possibles pour se défaire de l’étreinte putride d’El Principe qui, lorsqu’elle parvient à lui fausser compagnie n’hésite pas à lui lancer aux basques l’un des tueurs à gage du cartel les plus dangereux, El Apache. S’en suit une course poursuite effrénée qui retrace le parcours des immigrés clandestins qui chaque jour franchissent la frontière entre le Mexique et les Etats Unis au péril de leurs vies.

« C’était un bébé magnifique, qui devint en grandissant une petit fille magnifique, avec de fins cheveux blonds et des yeux bleus tout ronds. Malone restait désarmé devant son innocence, l’adorable simplicité de sa tendresse. « Les bras, papa, les bras », disait-elle. Il la soulevait en tournant sur lui-même, il la serrait contre lui, et le doux battement de son coeur sur sa poitrine était devenu la cadence secrète qui lui donnait la force de continuer. ».

Dans sa cavale désespérée, Luz tombe par chance sur Malone, passeur de clandestins alcoolique et détruit par la mort de sa fille qui ne voit plus guère de sens à son existence jusqu’à cette rencontre. Car les intentions de Luz, aussi suicidaires soient-elles, trouvent une résonance chez cet écorché vif qui n’hésitera pas à mettre sa propre existence dans la balance pour qu’elle puissent revoir sa fille au moins une fois, ce qui lui est impossible.

« Jeronimo s’oblige à se réveiller. Pas de rêves, cette nuit; il monte la garde. Irma, les enfants et lui vont débarquer à Durango les mains vides, mais il n’est pas inquiet. Il va travailler dur, se tenir à carreau, et malheur à celui qui osera se mettre entre sa famille et le bonheur. Il découvrira combien l’amour peut être brutal. ».

Richard Lange reprend les codes du roman noir et du thriller pour les pervertir par la grâce de ses personnages qui ont tous une raison de vouloir du mal à leurs semblables. Les seules issues qui s’offrent à eux sont des fuites en avant aussi vaines que vitales qui les conduiront dans leurs retranchements, sur les bords du précipice de la folie. Ecrit de main de maitre, sans fioritures mais avec une générosité impressionnante, Angel Baby s’incruste dans les tripes du lecteur pour ne plus les lâcher avant le dénouement.

CouvRichard Lange
Angel Baby
Albin Michel, 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *