Réparer les vivants / Maylis de Kerangal

Image titre

Au retour d’une session de surf au petit matin entre potes, la vie de Simon Limbres s’arrête brusquement. Accident de la route. Son cerveau ne résiste pas au choc et la mort prend la forme d’une radio inquiétante qui offre une « vision sèche comme un coup de trique ». Commence alors une nouvelle aventure pour Simon et sa famille, une aventure dans laquelle « le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps ».

« Réparer les vivants » est l’histoire d’une transplantation cardiaque. Celle d’un cœur jeune et sportif qui trouvera refuge dans une nouvelle cage thoracique en 24 heures à peine et permettra à Claire Méjan de survivre à sa myocardite.  Derrière ce sujet délicat, Maylis de Kerengal dresse les portraits de ceux qui restent, qui souffrent et qui décident. Elle décrit le regard cru et professionnel du Dr. Révol mais aussi ses appréhensions lors de ses échanges avec les parents de Simon. Elle traite du rôle de l’infirmière qui humanise le côté mécanique et aseptisé de l’hôpital, qui demeure une présence rassurante et parfois trop réelle pour des parents qui préféreraient n’avoir rien à quoi se raccrocher pour continuer de nier la vérité. Enfin, elle parle de la course contre la montre, du temps qui s’échappe comme l’eau entre des doigts, insaisissable et pourtant si présent. Sean et Marianne, les parents de Simon auraient sans doute beaucoup  dire sur ce temps qu’ils n’ont pu passer avec leur fils. Claire, pour sa part, peut remercier la science et la fatalité de lui offrir un peu plus de temps.

Roman médical et humaniste, « Réparer les vivants » décrit les procédures des transplantations, les tensions qui y sont liées, la douleur des familles qui restent pour en décider. Mais surtout, Maylis de Kerengal dissèque les émotions et les rapports entre les vivants. Et c’est bien, au final ce qui les répare le plus.

couvMaylis de Kerangal
Réparer les vivants
Verticales 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *