Divin Scrotum / Mark Leyner

Image titre

« Rappelez-vous, il existe de nombreuse choses qu’une épopée peut être en train de faire à tout moment – elle peut se soumettre à la récitation par des têtes de bardes tranchées, bien sur, elle peut réclamer une exégèse universitaire, elle peut être adaptée par Pete Brooke pour être jouée au théâtre des Bouffes du Nord à Paris ou par Robert Wilson ou Gisli Örn Gadarsson pour la Brooklyn Academy of Music. Votre but est de faire venir à vous la version la plus séduisante de votre épopée. »

Divin Scrotum narre l’épopée de Ike Karton, digne représentant des classes populaires du New Jersey, boucher au chômage, mari lubrique et favori des Dieux qui l’observent au quotidien et qui s’amusent de ses péripéties. Sous la forme d’une exégèse poussée et surement tronquée, l’histoire de Ike et des personnes qui la transmettent aux masses fascinées par cette incroyable histoire. Divin Scrotum es également l’histoire de la cosmogonie du monde, de l’arrivée des Dieux et de leur importance dans l’organisation et le développement du monde connu

« Il n’y a jamais eu rien. Mais avant l’arrivée des Dieux, il y a environ quatre milliard d’années, les choses ne se produisaient pas dans un contexte repérable. Il n’y avait aucun motif identifiable. Tout était incohérent. Des événements isolés et disjoints survenaient, aussitôt engloutis dans un vide noir et opaque, leur sens tout relatif, leur importance annulée par les éternités de silence entropie qui les séparaient les uns des autres. ».

Comme dans ces précédents ouvrages, Mark Leyner se livre à une expérimentation de la toute puissance démiurgique de la création. Qu’il s’agisse d’un auteur dans Megalomachine, d’un condamné à mort dans Exécution ou du favori divin dans le texte qui nous intéresse, la force de la création ne passe que par l’abandon complet des contraintes de vraisemblances et par une organisation textuelle libérée des traditionnelles règles narratives. Multipliant les pistes, les voix et les sujets, Mark Leyner ouvre grand les vannes de sa folie et livre, une fois encore une fiction forte qui ne semble avoir aucune limite d’imagination. Pour exemple, les rôles des Dieux qui peuplent Divin Scrotum sont tout simplement délicieux. On y trouve pêle-mêle, El Burbuja, le Dieu des Bulle qui règnent sur « Tout ce qui contient autre chose » comme les raviolis, les pinatas, les poires à lavement ou encore les sacs Chanel Diamond Forever. Autre exemple, Yagyu, connu également sous le nom de Dark Cuervo ou encore sous le nom d’Ali-cuisine-rapide dont la principale création est le « Cul de la Femme » est vénéré, à juste titre par de nombreux adorateurs.

« Divin Scrotum n’a jamais été réellement « écrit ». En tant qu’agrégat récursif d’extraits, d’interpolations et de commentaires, il a été « produit » par l’addition et l’augmentation, la répétition et la redondance. Cette composition ressemble davantage à la série de pas minimalistes qu’on associe à la musique techno de Detroit qu’à l’écriture traditionnelle. ».

Ce déferlement d’ « absurdités formant un tout cohérent » est l’un des marques de fabrique de Mark Leyner, autant que son écriture incisive et toujours portée par un flot dynamique de drôleries et de relents de culture punk. Divin Scrotum est un régal d’humour absurde sous couvert de déraisons littéraire qui aborde bien des sujets sérieux et qui au passage se fout bien de la tronche des personnes qui passent leur vie à analyser l’usage du point virgule chez tel ou tel auteur. Un sacré coup de poing dans la gueule de ceux qui continuent à écrire sur les exploits de leur grand-père dans les tranchées et qui ne font pas proliférer les gigantesques possibilités offertes par la fiction.

CouvMark Leyner
Divin Scrotum
Le Cherche Midi, 2015

2 comments

  1. Claro

    Bravo pour votre blog – mais n’oubliez pas de préciser le nom du traducteur quand il s’agit d’un ouvrage traduit…

    • Pablo Thuler
      Author

      Cher Claro. Merci pour les compliments. En effet, le nom du traducteur n’apparait pas dans les notices sur les livres mais dans celles sur les auteurs. Je vais remédier à cela dès que possible. Au plaisir de vous lire prochainement, Pablo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *